[C_Presse] Propagande NDDL : une première promesse de campagne rompue ?

Logo Groupe Écologiste et Citoyen-carré

L’une des premières dépenses budgétaires nouvelles entreprises par Bruno Retailleau vise à faire une propagande de division, d’appel à l’évacuation violente de la ZAD, dont des paysans, en diffusant à grand frais dans la presse une pétition truffée de caricatures.

Fort de café pour un homme qui a fait campagne en se présentant comme le sauveteur de la ruralité et le pourfendeur des dépenses inutiles, avec ses attaques vigoureuses contre le président sortant sur ses frais de communication.

« Bruno Retailleau veut donner la parole aux citoyens ? Qu’il commence par écouter et répondre à celles et ceux qui l’interpellent. A ce jour, on ne sait même pas s’il a daigné lire l’étude réalisée par l’Atelier citoyen montrant qu’optimiser Nantes-Atlantique est non seulement possible, mais coûtera 7 à 10 fois moins cher que d’aller saccager une zone humide », s’indignent Sophie Bringuy et Franck Nicolon, co-présidents du groupe Écologiste et citoyen au Conseil régional. « Et puis, les habitants de la région apprécieront les dizaines de milliers d’euros investis dans la campagne de propagande. Où est le sens des priorités ? »

Dès demain, le groupe Écologiste et citoyen demandera des comptes au président du Conseil régional, notamment sur la facture salée que les contribuables vont devoir payer.

Un commentaire pour “[C_Presse] Propagande NDDL : une première promesse de campagne rompue ?”

  1. cONTINUEZ DE VOUS BATTRE POUR UN MONDE PLUS JUSTE

Laissez un commentaire

Remonter